Return to site

Le triangle dramatique

Le triangle de karpman

Le triangle dramatique ou triangle de Karpman a été proposé par Stephen Karpman en 1968. Il est développé principalement en analyse transactionnelle. C'est un jeu psychologique entre deux ou plusieurs personnes, c'est-à-dire un scénario pratiqué de façon inconsciente, qui peut se répéter tout au long de notre vie. Véritable système de comportements, on le pratique souvent depuis petit ce qui le rend naturel.

Ce jeu nous propose 3 rôles, victime, de persécuteur et de sauveur. Tous ces rôles sont confortables sur la forme (attitude connue) mais inconfortables et perdants sur le fond. Une même personne pourra dans une discussion et/ou dispute adopter un ou plusieurs rôles du modèle plutôt que d’exprimer ses émotions et idées. En utilisant une de ces positions, elle entraîne l'autre à jouer une position complémentaire. Contrairement aux deux autres rôles, le Persécuteur n’est pas toujours une personne. Cela peut aussi être une maladie, un handicap, la famille, la société, le gouvernement, la presse ....

Le rôle de victime

Par ce positionnement la victime attire à elle le rôle de persécuteur et de sauveur. Bien qu'inconfortable ce positionnement est certainement le seul que la victime connait.

  • Cela lui permet d'attirer l'attention par la plainte en particulier l’attention d'un Sauveur. Elle attend que ses besoins (qu'elle ne peut exprimer) soient comblés par l’extérieur, par un autre.
  • Cela lui permet également de ne pas reconnaître ses responsabilités vu que tout est attendu par l’extérieur. Comme elle est la Victime, tout le bien est dû au sauveur et tout le mal au Persécuteur, cela lui donne l’image d’une personne irréprochable et lui permet de se protéger de tout changement et du risque de la perte d'attention initialement souhaitée.

Comme l'explique très clairement l'extrait du film "oui, mais..."

Le rôle du sauveur

Le sauveur vole au secours des Victimes. Le rôle de Sauveur est un rôle narcississant. Ayant beaucoup de difficultés à reconnaître son potentiel et ses grandes qualités, le sauveur va tenter d’être reconnu par les autres puisqu'il n'y arrive pas de lui-même.

Le sauveur a besoin d'une Victime pour exister. Il pourra alors placer la Victime dans une position de dépendance pour ne pas sortir de ce rôle.

La position de sauveur est une tentative d’acquérir une bonne image de Soi notamment par la bonne image que les autres pourraient lui renvoyer de lui. Toutes ces bonnes actions sont des tentatives d'obtenir une reconnaissance narcissique, se faire aimer et accepter.

Comme l'explique Joey dans la série Friends "il n'existe pas d'actions purement désintéressées".

Le rôle de persécuteur

Le Persécuteur (ou aussi appelé Bourreau), attire à lui une victime.

Bien qu'inconfortable ce positionnement est souvent le résultat d'une impasse relationnelle ou stratégique. Cela peut être :

  • un Sauveur déçu qui ne trouve plus de stratégies pour sauver une victime qui ne veut pas être sauvée (préfère être persécuteur plutôt qu’égoïste ou insensible : cela conserve le lien à l'autre malgré tout)
  • une Victime qui a décidé de se protéger et se venger.

Cela dit, ce n’est qu’un rôle et en vérité il cache une personne pétrifiée de peur face aux relations qui cherche à se défendre d’un conflit interne. Il a donc besoin d’une victime pour se sentir capable et fort.

  • Ce rôle lui permet de libérer ses angoisses transformées en pulsions agressives sur quelqu’un, la Victime est parfaite pour cela. 
  • Lui permet également de prendre du pouvoir ou le contrôle de la situation : Il établit les règles qui lui semblent les meilleures, décide pour l'autre (ce qui convient à la victime). Très exigeant, il ne pardonne pas le plus petit écart et n’hésite pas alors à tenir des propos dévalorisants, voire humiliants, à faire des critiques destructrices, à mettre son interlocuteur en position d’infériorité, à les faire culpabiliser.

Dans l'extrait du film "Vilaine" nous pouvons voir comment la mère joue au début la victime puis le rôle de persécuteur pour se venger du fait que sa fille essaie de s'extraire du jeu.

Conclusion

Jeu naturel appris dans l'enfance, nous jouons tous à un moment ou un autre au triangle dramatique ce qui le rend difficile à déceler. Bien que nous ayons une "préférence" pour un rôle nous pouvons jouer les 3 différents rôles tour à tour dans une même discussion.

Il existe cependant des possibilités de passer de ce cercle vicieux à un cercle vertueux en prenant ses responsabilités, en exprimant ses émotions et besoins, en devenant autonome sur le plan émotionnel ...

En attendant mon article expliquant comment sortir du triangle dramatique, si vous vous sentez victime ou persécuteur ou encore sauveur, n’hésitez pas à vous questionner sur votre rôle et les conséquences sur les autres et sur vous-même et de consulter un thérapeute qui vous aidera à enclencher un processus de changement.

Delphine Renard - psychologue intégrative

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK